[MISC n°92] Références de l’article « Sextoys connectés : la débandade ? »

Retrouvez ci-dessous la liste des références qui accompagnent l’article « Sextoys connectés : la débandade ? », publié dans MISC n°92 :

[1] « La sécurité des objets connectés », MISC n°88, novembre-décembre 2016

[2] Rapports de vulnérabilités, Internet of Dongs, https://internetofdon.gs/reports/

[3] « BLE for pentesters », MISC n°88, novembre-décembre 2016

[4] « Finally, a good digital masturbator », Endgadget, 13 avril 2017, https://www.engadget.com/2017/04/13/finally-a-good-digital-masturbator/

[5] Par ailleurs, il ne semble pas y avoir de mot de passe sur le matériel, pour ce sextoy particulier ou pour d’autres, voir https://buttplug.io

[6] « Messing around with dildos. How to drive a vibrator with RealTerm », PenTest Partners, 13 mars 2015, https://www.pentestpartners.com/blog/messing-around-with-dildos-how-to-drive-a-vibrator-with-realterm/

[7] https://blog.cloudflare.com/yet-another-padding-oracle-in-openssl-cbc-ciphersuites/

[8] Android.Igexin d’après Symantec : https://www.symantec.com/security_response/writeup.jsp?docid=2015-032606-5519-99

[9] Pour une lecture critique sur RDP, voir https://www.sstic.org/2012/presentation/securite_rdp/

[10] goldfisk, followr. « Breaking the Internet of Vibrating Things », DEF CON 24, https://www.youtube.com/watch?v=v1d0Xa2njVg

[11] « We-Vibe Settlement » (accord à l’amiable) : https://www.scribd.com/document/341529556/We-Vibe-Settlement

Laisser un commentaire